DISCUS THROW Men Final Published on 09 Aug 2001 18:03
Men's Discus Final-Lancer du disque h. finale
“Mr. Discus” is back! Germany’s four time World champion Lars RIEDEL established a championship record of 69.72m in round five of the men’s discus final to reinforce the lead he had taken from Olympic champion Virgilijus ALEKNA of Lithuania in the previous round. In doing so he won his fifth world title. Only Ukraine’s Sergey BUBKA has more world championship wins in any one individual event.

ALEKNA the only man in the world during both the last two years to have thrown the discus over 70 metres, must have thought he had the competition won when in round three he let fly a mighty 69.40m, as besides himself, only South Africa’s Frantz KRUGER and Finland’s Timo TOMPURI had thrown further this outdoor season. As it turned out he was right not to fear either man as KRUGER finished 8th (65.27m) and TOMPURI 10th (62.82m).

However, RIEDEL was always a spectre shadowing the Lithuanian’s ambitions of adding the world title to his Olympic gold medal, as his qualification mark of 68.28m signalled the German master was verging on top form. Riedel started this season late after a knee operation.

The competition had begun with ALEKNA ending the first round in the lead with 67.65m, with another German, Olympic finallist Michael MOLLENBECK in second with a personal best of 67.61m, a performance that would eventually take the bronze medal. ALEKNA fouled in the second round but RIEDEL came close to the lead with 67.10m.

Round three brought ALEKNA’s best throw of the competition (69.40m) which raised his lead but it was an advantage destined to be short lived, as in the next round with the Lithuanian fouling, RIEDEL threw 69.50m to move in front. Then as if to destroy any gold medal hopes that ALEKNA might still retain, RIEDEL consolidated his lead with a mighty 69.72m to become the third longest thrower in the world this year. ALEKNA responded well in the next round with 67.28m but by fouling in the final round, he had let the gold slip out of his hands. RIEDEL’s sixth round was another good 68.36m.

In a high quality competition it is also worth noting that Russia’s Dmitriy SHEVCHENKO's throw of 67.57m was a personal best (4th). Olympic bronze medallist Vasiliy KAPTYUKH of Belarus established a new personal season’s best of 66.25m (6th). Hungary’s Roland VARGA’s 65.86m (7th) was a personal best. The only disappointment for the crowd was the below par performance of Canada’s Jason TUNKS whose first round 63.79m was not good enough to qualify for the last three rounds of the final.

News team ct.
______

« M. Disque » est de retour ! Champion du monde à quatre reprises, l'Allemand Lars RIEDEL a réalisé un record de championnat de 69.72 m au cinquième tour de la finale du lancer du disque chez les hommes pour consolider l'avance qu'il avait enlevée au champion olympique Virgilijus ALEKNA de la Lituanie au tour précédent. Ce faisant, il a remporté son cinquième titre mondial. Seul l'Ukrainien Sergey BUBKA a remporté plus de championnats que quiconque dans une épreuve individuelle.

ALEKNA, le seul homme au monde qui a réussi au cours des deux dernières années à lancer le disque sur plus de 70 mètres, doit avoir cru qu'il avait gagné la compétition lorsqu'au troisième tour, il a réussi un excellent lancer de 69.40 m, étant donné qu'à part lui, seul le Sud-Africain Frantz KRUGER et le Finlandais Timo TOMPURI ont lancé plus loin en plein air cette saison. De fait, il avait raison de ne pas avoir peur de ni l'un ni l'autre de ces deux hommes puisque KRUGER a terminé huitième (65.27 m) et TOMPURI 10e (62.82 m).

RIEDEL était comme un spectre qui assombrissait constamment l'ambition du Lithuanien d'ajouter le titre mondial à sa médaille d'or olympique, puisque sa marque de qualification de 68.28 m indiquait que le maître allemand approchait le meilleur de sa forme. RIEDEL a commencé sa saison tard après une opération au genou.

La compétition avait déjà commencé avec ALEKNA terminant le premier tour en tête avec 67.65 m, avec un autre Allemand, le finaliste olympique Michael MOLLENBECK en deuxième place avec une meilleure performance personnelle de 67.61 m, ce qui lui vaudrait éventuellement la médaille de bronze. ALEKNA a eu un lancer non valable au deuxième tour mais RIEDEL s'est approché de la tête avec un lancer de 67.10 m.

Au troisième tour, le meilleur lancer d'ALEKNA de la compétition (69.40 m) a amélioré une avance de courte durée, puisqu'au prochain tour, à cause de l'infraction du Lithuanien, RIEDEL a réussi un lancer de 69.50 m pour le devancer. C'est alors que, comme pour détruire tout espoir pour une médaille d'or qu'ALEKNA pouvait encore entretenir, RIEDEL a consolidé son avantage avec un puissant lancer de 69.72 m pour devenir le troisième meilleur lanceur du disque au monde cette année. ALEKNA a bien répondu au tour suivant avec un lancer de 67.28 m mais en commettant une infraction au tour final; il avait laissé la médaille d'or lui échapper. Au sixième tour, RIEDEL a effectué un lancer de 68.36 m.

Dans cette compétition de haute qualité, notons également le lancer de 67.57 m du Russe Dmitriy SHEVCHENKO, une meilleure performance personnelle (quatrième place). Le médaillé de bronze olympique Vasiliy KAPTYUKH de la République du Bélarus a établi une nouvelle meilleure performance personnelle de 66.25 m (sixième). Le Hongrois Roland VARGA (septième) a réalisé une meilleure performance personnelle avec un lancer de 65.86 m. La seule déception pour la foule fut la performance du Canadien Jason TUNKS dont le lancer de 63.79 m au premier tour était insuffisant pour qu'il se qualifie pour les trois derniers tours de la finale.